DevOps pour SAP : en quoi l’automatisation est-elle essentielle ?

Cet article a été écrit par Damien Markwell, Directeur de comptes stratégiques pour APAC et EMEA chez RSC. Vous pouvez consulter la version en anglais ici.

Il ne fait aucun doute que l’automatisation de la gestion du changement et du transport modifie radicalement la donne. Chez Rev-Trac, cela a été notre objectif depuis le tout début. Depuis plus de 20 ans, nos clients ont pu apprécier les avantages et le ROI associés à l’automatisation de leurs processus de gestion du changement.

Dernièrement, l’intégration et le DevOps sont devenus une priorité pour les organisations souhaitant :

  • Répondre rapidement à de constantes modifications de la demande des métiers.
  • Livrer plus rapidement et travailler plus intelligemment
  • Réduire massivement les coûts de développement
  • Se concentrer sur l’innovation et ne pas se contenter de « maintenir les lumières allumées ».

Je travaille moi-même dans le secteur de la gestion du changement SAP depuis près de 17 ans. Et c’est il y a environ quatre ou cinq ans que SAP DevOps est devenu un sujet tendance.

Pourtant, Rev-Trac a toujours été en capacité de faciliter une approche DevOps pour le développement d’applications et d’améliorations SAP.

Faire de l’automatisation et SAP DevOps une réalité

J’ai pour la première fois entendu parler d’intégration de Rev-Trac avec un autre outil il y a plus de 10 ans. À l’époque, nous avons fait le nécessaire pour intégrer Rev-Trac à un outil tiers afin d’aider une entreprise à mieux gérer le changement dans un paysage SAP.

Malheureusement, l’intégration est restée sur les étagères pendant une bonne partie de la décennie, principalement parce qu’elle était en avance sur son temps. Puis le concept de DevOps s’est invité dans le monde SAP. Tout à coup, l’intégration (et par extension l’automatisation) est devenue un mot à la mode. C’est est devenu la principale préoccupation en matière de gestion du changement.

Le DevOps est-il possible dans SAP ?

Malgré l’engouement autour du DevOps, les entreprises se sont interrogées sur sa compatibilité avec un environnement SAP.

Pourquoi ? Un nombre trop important de parties prenantes aux intérêts disparates constitue le défi auquel les équipes de grande taille sont souvent confrontées lors de la mise en place d’un back-end DevOps fortement intégré. Les responsables de tests se concentrent sur le testing, les responsables de Dev veulent livrer plus de code plus vite que jamais, tandis que les équipes Ops sont préoccupées par ce qui est migré dans l’environnement de production.

Dans quel domaine faut-il investir dans des outils qui œuvrent essentiellement dans le même flux de valeur ?

Et pourtant, malgré des objectifs concurrents, les différents protagonistes poursuivent un objectif commun. Chaque groupe souhaite que son champ d’action soit plus automatisé.

L’automatisation SAP en mode DevOps est indispensable à la réussite !

Plus vous vous rapprochez de vos objectifs DevOps, plus vos systèmes et processus doivent être automatisés. L’automatisation de vos tâches SAP et l’intégration des outils ALM dans une plateforme unifiée unique vous permettent de livrer plus d’applications, plus fréquemment, sans interrompre la production.

La réussite d’une chaîne d’outils DevOps – où tous les outils sont intégrés afin de permettre une livraison continue des changements SAP – repose sur l’intégration et l’automatisation.

En tant que responsable d’équipe, lorsque vous vantez une technologie et uniquement une technologie, cela peut être difficile. En revanche, lorsque vous proposez une solution ainsi que son impact sur l’entreprise, tout devient beaucoup plus facile.

Pour les organisations qui envisagent de mettre en œuvre une stratégie DevOps, une approche de bout en bout est essentielle, et l’automatisation fait de cette approche une réalité.

L’automatisation fournit la liaison entre les ensembles d’outils disparates, garantissant ainsi que la bonne technologie est sollicitée et employée au bon moment. Bien entendu, une entreprise n’utilisera pas la totalité des outils (représentés) mais elle emploiera les technologies qui répondent le mieux à ses besoins.

Comment fonctionne l’intégration ?

Rev-Trac s’appuie sur des API REST flexibles et des Event Listeners pour assurer une intégration bidirectionnelle avec les meilleurs outils ALM et DevOps et ainsi éliminer les décalages et minimiser les erreurs de traitement manuel.

Si votre organisation recourt à des outils disparates et non connectés afin d`effectuer des tâches SAP, l’intégration bidirectionnelle pourra se révéler très utile. Prenons l’exemple de la chaîne d’outils DevOps ci-dessus : un changement SAP est créé dans ServiceNow, ce qui déclenche la création et le remplissage d’une demande Rev- Trac.

Vous pouvez avoir besoin de renvoyer des informations dans ServiceNow à différentes étapes du processus. Grâce à l’intégration bidirectionnelle, l’échange de données entre les outils est transparent et l’information peut être envoyée dans les deux sens. Parfois, selon votre workflow, des outils différents exécuteront les tâches requises, les actions étant initiées par un échange de données bidirectionnel entre Rev-Trac et la solution appropriée.

Pourquoi automatiser ?

Une chaîne d’outils DevOps ne constitue pas une véritable chaîne si toutes les solutions ALM ne sont pas connectées entre elles d’une manière ou d’une autre. En automatisant entièrement (et en intégrant) les tâches et activités de changement SAP, vous pouvez atteindre vos objectifs DevOps, accélérer les cycles de livraison et réduire massivement les coûts opérationnels.

L’automatisation en mode DevOps pour SAP permet de :

  • supprimer les goulots d’étranglement ;
  • éliminer les erreurs humaines coûteuses ;
  • faire appel au bon outil au bon moment.

En outre, il arrive souvent que des outils distincts soient employés dans le cadre d’autres projets et qu’ils soient abandonnés une fois le projet achevé. Si vous avez configuré une chaîne d’outils DevOps automatisée de bout en bout, aucun outil ne sera laissé de côté ou oublié.

A propos de l’auteur : Damien a rejoint RSC en 2004 en tant que directeur des ventes afin de développer des canaux et de stimuler les ventes. Il a supervisé les débuts de la croissance mondiale et a dirigé des équipes de vente et de prévente directes et indirectes, locales et internationales. Devenu directeur des comptes stratégiques, il possède une connaissance approfondie du processus de vente des grands logiciels ERP et s’est spécialisé dans le contrôle et la conformité des changements SAP.

Plus d’informations sur Rev-Trac ?

Consulter la page dédiée

Demander une démo